Vue de Lamothe-Capdeville

Recherche sur le site

Carte interactive

Mairie
7, Grand-Rue d'Ardus
82130 LAMOTHE-CAPDEVILLE
Tél. 05 63 31 32 29
Nous contacter

Vous êtes ici : Accueil /Patrimoine Tourisme / Personnages et oeuvres / Léon Bourjade

Léon Bourjade (1889-1924)

Un as de l’aviation de la première guerre mondiale

Né le 25 mai 1889 à Montauban, il est issu d’une famille, propriétaire à Cos, composée de 9 enfants. Comme dans toutes les grandes familles, les aînés embrassent le métier des armes et les cadets revêtent la soutane, Léon fait donc ses études au petit séminaire de Saint-Théodard.

Fasciné par l’œuvre de sainte Thérèse de Lisieux, il rêve de devenir missionnaire. Il choisit la congrégation des missionnaires du Sacré-Cœur d’Issoudun, fondée en 1854 chargée de convertir au catholicisme les cannibales de Papouasie.

Il entame son noviciat à Canet de Mar, près de Barcelone, interrompu de 1910 à 1912 pour faire son service militaire au 23e régiment d’artillerie de Toulouse, puis reprend ses études à Fribourg. Mobilisé en août 1914, Bourjade est affecté dans les tranchées de Lorraine et de la Somme puis demande à être transféré dans l’aviation en 1917. Après avoir obtenu son brevet de pilote, il intègre l’escadrille des « Crocodiles SPA 152 » dont la mission est de détruire les ballons d’observation Drachen (ou saucisses) allemands. À l’Armistice, il comptabilise 86 combats, 28 victoires dont 26 ballons.

Démobilisé, il retourne à Fribourg finir son noviciat et est ordonné prêtre le 26 juillet 1921, alors qu’il a été fait officier de la Légion d’honneur avec quinze citations, deux mois plus tôt. Il part enfin en mission à Yule Island, une petite île du golfe des Papous, au nord de l’Australie. Très vite, il contracte le paludisme contre lequel il luttera durant trois années, pour décéder le 22 octobre 1924, à l’âge de trente-cinq ans.