Vue de Lamothe-Capdeville

Recherche sur le site

Carte interactive

Mairie
7, Grand-Rue d'Ardus
82130 LAMOTHE-CAPDEVILLE
Tél. 05 63 31 32 29
Nous contacter

Vous êtes ici : Accueil /Patrimoine Tourisme / Histoire / Dix dates clés de l'histoire de la commune

Dix dates clés de l’histoire de Lamothe-Capdeville

La pierre épigraphique de Cos
La pierre épigraphique de Cos
Le château au début du XXe
Le château au début du XXe
Faïence d'Ardus
Faïence d'Ardus
Reliquaires du XIIIe
Reliquaires du XIIIe
Vue aérienne
Vue aérienne

Ie siècle av. J.C : Cos (Cossa) grand centre de peuplement pour l’époque, est situé près du gué permettant à la voie Cahors (Divona) - Toulouse ( Tolosa) de franchir l’Aveyron.

961 : Raymond Ier, Comte de Rouergue lègue à l’abbaye de Moissac, les terres, les châteaux et les églises des sites d’Ardus, de Cos et de Ste Ruffine et Ste Justine (commune d'Albias).

1097 : L'église primitive St-Saturnin de Cos (datant du Haut-Moyen-Age), mentionnée dans le testament de 961, est confirmée dans la Bulle d'Urbain II.

1236 : La famille de la Motta possède Ardus, hameau lié au site fortifié de l’époque gauloise qui se trouve, au-dessus du village actuel, sur Pech Ségur et un autre château situé à la Mothe Vieille, à l’ouest de l’église, un simple fort constitué d’un donjon sans flancs, entouré d’un fossé sec.

1470 : Les actes de ventes des biens de la seigneurie de Lamothe mentionnent les bacs de passage pour gagner les rives de part et d’autre de l’Aveyron, à Cos et à Ardus, ainsi que le moulin d’Ardus.

1628 : Les guerres de religions laissent la population catholique d’Ardus meurtrie et les édifices d’Ardus et de Cos (moulin, châteaux, églises) en ruines.

1734 : François Duval prend le titre de Baron de Lamothe. Il fait construire le Château actuel sur le bord de l’Aveyron et devient propriétaire du Moulin. En 1737 : il fonde une faïencerie, premier établissement du Montalbanais, qui obtient le titre de Manufacture Royale en 1739.

1930 (3 et 4 mars) : crue catastrophique de l’Aveyron : 30 maisons détruites et 400 hectares de terres inondées.

1976 : Les deux reliquaires du XIIIe siècle, provenant de l’abbaye de Grandselve, quittent l’église d’Ardus où ils avaient été mis en sécurité, pour être conservés avec le trésor de Bouillac.

1998 : Lamothe-Capdeville s’associe aux communes de Montauban, Albefeuille-Lagarde, Montbeton, Saint-Nauphary et Villemade pour constituer la Communauté d Agglomération.